close
Aucune notification

SAINT MARTIN XXXVI

2 likes
8 février 2021
Ce paysage est l'un des nombreux "SAINT MARTIN", du nom du village des Monts du Lyonnais en France, où vit le peintre. Il est traité à la spatule et à l'huile à pâte épaisse de façon fauve avec un ciel rouge carmillon. C'est un paysage d'été tout proche de l'atelier de l'artiste. Son modèle marche sur l'un des chemins qui mène à un lieu-dit, "Les Carelles". Il longe un champs de blé mûr de la couleur de ses cheveux relevés. Ode à la femme et à l'été...
+
Jean-Paul SCHMITT
Peintre
Jean-Paul SCHMITT
5 Followers
Présent depuis la Saison 2

Les enfants sont créateurs et, comme d'autres, j'apprenais alors à transformer le réel par mes dessins, par mes couleurs. Puis, à l'âge de 25 ans, j'ai eu le bonheur d'avoir Henri Lemaître comme professeur. Il était titulaire de la chaire d'histoire de l'art à la Sorbonne. Il m'a fait découvrir les plus grands maîtres et il es certainement à l'origine de ma vocation.

Je suis convaincu que la peinture peut se confronter au mystère par la forme et la lumière. Nous ne voyons qu'une faible partie de la réalité, celle liée à nos sens humains. C'est au mystère du Réel que je veux me confronter. Je suis persuadé que cela peut passer par une forme autre que l'abstraction et que le surréalisme.

La capacité d'amour dans les relations humaines - philia et agapê - m'attire. Je me situe à revers des expressions picturales qui trouvent leur efficacité dans la déstabilisation parfois violente qu'elles provoquent. J'aime la sérénité et la lumière, les situations de partage et d'échange.

Je suis un figuratif. J'aime les couleurs vives. Mes paysages et mes natures vives ou tranquilles sont parfois qualifiés de fauves par la critique. L'huile et l'acrylique, souvent au couteau, sont mes médiums préférés. L'aquarelle, l'encre, le fusain, la mine de plomb, la gravure sont davantage réservées aux études préalables ou aux recherches.

Il m'arrive souvent de rechercher les compositions et les dynamiques de couleurs à l'acrylique légère avant de passer au médium final : l'huile au couteau en pâte épaisse. 

Si je devais résumer ma technique par des mots ce serait : "Rester dans cet entre-deux délicat situé entre la forme et l'émotion qu'elle fait naître..."

Si j'avais le talent de Jean Cocteau comme lui je dirais : "Le temps des hommes c'est de l'éternité pliée"

+

Filtrer par collection :

Toutes

Paysages fauves

Marines

Les cafés

CAFÉ XX+
SAINT MARTIN XXXVI+
RÉGATES 10+
SOIR D'AUTOMNE SUR LES MONTS (Au-dessus de Flassieux)+
CAFÉ XVIII (Chez Merisi)+
Actualités
Événements à venir
Aucun événement.
Événements passés
Aucun événement.
Concours à venir
Aucun concours
Concours passés
Aucun concours
close